Une vie plus simple, ça vous dit?

Le bonheur ne devrait pas être compliqué. Le bonheur, ça devrait être tout simple! Mais force est d’admettre que la vie, avec son lot d’obligations et de contraintes au quotidien,  peut rapidement devenir compliquée et nous faire perdre toute légèreté!

On peut parfois avoir le sentiment de ne pas avoir le contrôle ou la pleine jouissance de sa vie, et de parfois passer à côté de certaines choses considérées vraiment importantes.

Même quand ça va bien, on se considère souvent très occupé, trop occupé.

Qu’est-ce qui représenterait pour vous un bonheur simple, une vie moins compliquée et plus riche de sens? Quels petits ajustements ou grands changements seraient à faire, dans votre propre vie?

Pour moi, dans la quête de cet idéal d’un bonheur simple, ça voudrait probablement dire une vie avec moins :

– de biens matériels : un foyer avec un style plus épuré, des placards, des armoires et des tiroirs moins chargés et mieux rangés… Moins de choses inutiles, moins de tracas!

– d’activités à l’horaire :  De l’espace, du temps, un grand bol de « rien du tout » au calendrier. Faire des choix. Espacer les rendez-vous, osez essayer une toute autre organisation du temps, demander de l’aide, accepter de l’aide!

– d’heures de travail : c’est simple, travailler moins. Moins d’heures, moins de jours, moins de semaines ou l’ensemble de ces options!

– de temps de déplacements pour le travail : ouin, c’est compliqué déménager près du boulot… Possibilité de déménager le boulot?!

de conflits : plus de temps =  moins de stress et de fatigue    = une meilleure communication et plus de calme et de tolérance  = moins de  petites chicanes ou frictions inutiles.

– de bruit : un peu de silence SVP! Du calme… une heure par jour? Pas toujours simple avec une jeune famille…

– de comportements ou achats de compensation : je pourrais écrire un article complet là-dessus… je le ferai. À suivre!

de tracas inutiles : on commence pa où?!

Et ça voudrait dire une vie avec plus de temps pour : 

– gérer la maisonnée

– jouer avec les enfants

– faire des activités en plein air

– cuisiner

– lire

– écrire

– renouer avec la culture et les arts

– écouter de la musique et peut-être en jouer

– les rencontres amicales et familiales

– aider mon prochain, mon voisin, des étrangers dans le besoin

– dormir aussi un peu, peut-être…

J’aurais pu ajouter d’autres éléments à cette liste, comme plus de temps pour les voyages, pour faire du sport avec les enfants, pour les accompagner dans leurs activités , etc. mais certaines de ces  priorités sont quand même déjà mises à l’avant-plan … Par exemple, une partie non négligeable de notre budget et de notre temps est consacrée aux petits et grands voyages et aussi aux activités sportives, principalement celles des enfants. Je n’y changerais rien! C’est un choix assumé, logique pour nous, bien aligné avec nos priorités. Comme quoi ce n’est pas un désastre complet ! ?

Vous, quels changements feriez-vous?

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *